NOUVELLES
07/09/2012 06:06 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Location de maison: Manon Leblanc poursuivra aussi les propriétaires

MONTRÉAL - La designer et animatrice Manon Leblanc a l'intention de poursuivre à son tour les propriétaires d'une résidence de Saint-Sauveur qui accusent son fils d'avoir endommagé leur maison en y cultivant de la marijuana.

Dans un communiqué publié vendredi, Mme Leblanc s'est dite estomaquée par les allégations et a soutenu qu'il s'agissait d'une tentative pour la forcer à acheter la propriété qu'elle aurait louée en mars dernier pour son fils âgé de 23 ans.

La décoratrice a déclaré qu'elle déposerait une demande en dommages-intérêts pour atteinte à sa réputation, stress, troubles et inconvénients.

Dans la requête soumise à la Cour supérieure du palais de justice de Saint-Jérôme en juillet, les propriétaires affirment que le fils de Manon Leblanc a sérieusement abîmé leur demeure en s'adonnant à la culture du cannabis, notamment en modifiant le système électrique et en causant des infiltrations d'humidité dans les murs.

Ils réclament à la populaire animatrice de Canal vie 150 000 $ pour remettre leur résidence en état et 50 000 $ pour troubles, ennuis et inconvénients.

Faute de quoi, les propriétaires estiment que Mme Leblanc devrait acheter la maison d'une valeur de 495 000 $ tel que lui permet la clause de vente comprise dans le contrat de location.

La designer a refusé de commenter l'affaire en raison des procédures légales actuellement en cours.