NOUVELLES
07/09/2012 05:40 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

L'Iran critique la condamnation des opposants bahreïnis à la prison

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a critiqué les peines de prison infligées aux opposants bahreïnis en demandant aux autorités de respecter les "droits fondamentaux de la population", a rapporté vendredi la télévision d'Etat.

"La seule solution de la crise à Bahreïn et pour le retour au calme et à la stabilité est de répondre aux revendications légitimes de la population", a déclaré Ramin Mehmanparast, ajoutant que la "poursuite de la politique actuelle ne fera que compliquer encore la situation".

La cour d'appel de Bahreïn avait confirmé mardi de lourdes peines pour 13 opposants ayant joué un rôle de premier plan dans le soulèvement du début 2011 dirigé par des chiites, majoritaires dans le pays, contre la monarchie sunnite.

Sept des opposants, dont le militant des droits de l'Homme Abdel Hadi al-Khawaja, ont été condamnés à la perpétuité.

L'Iran soutient le mouvement de protestation de la majorité chiite de Bahreïn contre la dynastie sunnite, soutenue par l'Arabie Saoudite. Ce qui a provoqué une crise entre l'Iran et Bahreïn mais aussi avec l'Arabie Saoudite.

sgh/sbh