NOUVELLES
07/09/2012 11:43 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Libye: trois morts dans des heurts autour d'un mausolée musulman à l'Est (Intérieur)

Des heurts ont opposé vendredi des habitants de la localité de Rajma près de Benghazi, dans l'Est libyen, à des extrémistes qui tentaient de démolir un mausolée, faisant trois morts et des blessés, selon le ministère de l'Intérieur.

Selon des témoins, des islamistes fondamentalistes ont tenté de démolir le mausolée de Sidi Al-Lafi dans la petite ville de Rajma, située à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Benghazi, mais des habitants armés se sont opposés aux assaillants, tuant trois entre eux.

"Les affrontements ont fait trois morts et plusieurs blessés des deux côtés", a déclaré à l'AFP Wanis al-Charef, vice-ministre libyen de l'Intérieur, chargé plus particulièrement de l'Est.

Selon le responsable libyen, les forces du ministère de l'Intérieur, avec l'aide de chefs de tribus, ont pu mettre fin aux affrontements et contraindre les assaillants à quitter lieux. "La situation est désormais sous contrôle", a-t-il dit.

La destruction fin août de mausolées musulmans dans l'ouest du pays par des groupes d'islamistes extrémistes a révélé au grand jour l'influence de la mouvance salafiste en Libye, jusque-là discrète, et suscité l'indignation d'une grande partie de la population libyenne et d'organisations internationales.

Le ministre de l'Intérieur Fawzi Abdelali avait expliqué alors qu'il ne voulait pas risquer une confrontation avec les groupes extrémistes, nombreux et bien armés, affirmant privilégier le dialogue.

Les intégristes contestent l'existence de ces mausolées érigés à la mémoire de saints musulmans car ces derniers font l'objet d'une vénération populaire qui, selon eux, contrevient à l'unicité de Dieu, précepte fondateur de l'islam.

str-ila/cco