NOUVELLES
07/09/2012 04:51 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Le TSX clôture en hausse, toujours stimulé par l'intervention de la BCE

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé la séance de vendredi en hausse dans une ambiance générale de soulagement, au lendemain de l'annonce d'un programme de la Banque centrale européenne pour réduire les coûts d'emprunt dans la zone euro.

L'indice composé S&P/TSX a profité de la bonne performance des titres miniers pour bondir de 128,28 points et terminer à 12 268,01 points. La Bourse de croissance TSXV a avancé de 18,41 points à 1276,71 points.

Le plan de la BCE, qui prévoit l'achat d'obligations gouvernementales, fait miroiter aux investisseurs une meilleure stabilité en Europe, ce qui pourrait aider la région à se tirer du pétrin financier dans lequel elle se trouve.

Une plus grande stabilité pourrait favoriser la demande pour le pétrole et les métaux, ce qui a tendance à faire grimper les cours des titres de la Bourse torontoise, fortement exposée aux matières premières.

«Toute indication de stabilité est positive et perçue comme un présage d'un retour à la normale et d'un retour de la croissance de l'économie mondiale sur une trajectoire positive», a observé Jennifer Dowty, gestionnaire de portefeuille chez Gestion d'actifs Manuvie.

Le dollar canadien a avancé de 0,48 cent US à 102,23 cents US, l'économie canadienne ayant créé 34 300 emplois en août, ce qui est largement supérieur aux prévisions d'environ 10 000 nouveaux emplois émises par les économistes. Le taux de chômage est resté inchangé à 7,3 pour cent.

Le portrait a été différent vendredi aux États-Unis, où les opérateurs new-yorkais ont du composer avec des chiffres moins encourageants au sujet de l'emploi le mois dernier.

L'économie américaine a créé 96 000 emplois en août — soit moins que les 125 000 attendus. Mais les marchés espèrent malgré tout que ces chiffres sauront convaincre la Réserve fédérale des États-Unis de lancer une nouvelle ronde de mesures de relance économique. Le taux de chômage a reculé de 0,2 point à 8,1 pour cent, mais cela n'est essentiellement attribuable à un moins grand nombre de personnes à la recherche d'un emploi.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 14,64 points à 13 306,64 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 0,61 point à 3136,42 points et que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 5,8 points à 1437,92 points.

Le secteur des métaux a largement contribué aux gains du TSX vendredi, avec une croissance de huit pour cent. Le cours du cuivre a pris 13 cents US à 3,65 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a gagné 2,48 $ à 29,51 $, tandis que celle de First Quantum Minerals (TSX:FM) a avancé de 1,95 $ à 21,92 $.

Le secteur aurfière a pris plus de deux pour cent, stimulé par la hausse de 34,90 $ US du cours du lingot d'or, qui a clôturé à 1740,50 $ US l'once à New York. Le titre de Barrick Gold (TSX:ABX) a grimpé de 99 cents à 39,27 $ et celui de Goldcorp (TSX:G) s'est apprécié de 70 cents à 42,06 $.

Le secteur de l'énergie a pour sa part pris deux pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 89 cents US à 96,42 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) s'est emparée de 74 cents à 32,59 $, tandis que celle de Cenovus Energy (TSX:CVE) a gagné 92 cents à 34,22 $.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice de référence du parquet torontois a avancé de 319 points, soit 2,66 pour cent.