NOUVELLES
07/09/2012 09:21 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

La valeur des permis de bâtir a reculé de 2,3 pour cent au mois de juillet

OTTAWA - Les municipalités ont délivré pour un peu plus de 6,8 milliards $ de permis de bâtir en juillet, en baisse de 2,3 pour cent par rapport à juin, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Le principal déterminant de ce recul est la baisse des intentions de construction de bâtiments résidentiels et non résidentiels, particulièrement en Ontario, a ajouté l'agence fédérale.

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis a diminué de 2,4 pour cent pour s'établir à 4,3 milliards $, après deux hausses mensuelles consécutives. La baisse s'explique en grande partie par l'affaiblissement des intentions de construction dans quatre provinces, l'Ontario en tête et la Saskatchewan loin au deuxième rang.

Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis a fléchi de 2,1 pour cent pour se fixer à 2,5 milliards $, après avoir reculé de 9 pour cent en juin. La valeur des permis de construction non résidentielle a diminué dans six provinces, l'Ontario et la Saskatchewan étant à l'origine de la majeure partie de cette baisse.

La valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a diminué de 4,3 pour cent pour s'établir à 1,9 milliard $.

Les municipalités ont délivré pour 2,5 milliards $ de permis de construction de logements unifamiliaux en juillet, en baisse de 0,9 pour cent après deux augmentations mensuelles consécutives. La plupart des baisses ont été observées en Colombie-Britannique, en Ontario et en Saskatchewan. La valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a augmenté dans cinq provinces, dont l'Alberta, le Manitoba et le Québec.

Au Québec, la valeur des permis de construction d'immeubles institutionnels et industriels explique la hausse, tandis qu'au Nouveau-Brunswick, des augmentations ont été enregistrées au chapitre des immeubles à vocation commerciale et institutionnelle, et des logements unifamiliaux.