NOUVELLES
07/09/2012 02:12 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

La France et l'Allemagne en faveur de sanctions contre l'Iran en cas d'échec

PAPHOS, Chypre - Les ministres allemand et français des Affaires étrangères ont déclaré vendredi à Chypre qu'ils étaient partisans de nouvelles sanctions contre l'Iran, si les discussions sur le programme nucléaire de Téhéran ne font pas de progrès importants.

Le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle, a affirmé que l'Iran devait permettre aux inspecteurs internationaux un accès libre et sans entraves à toutes les installations nucléaires, et ne pas fabriquer d'armes nucléaires, de manière vérifiable.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a souligné pour sa part qu'il travaillera avec son homologue italien Giulio Terzi dans les jours qui viennent sur une proposition concernant de nouvelles sanctions contre l'Iran.

La dernière série de discussions sur le nucléaire iranien à Moscou, en juin, s'est terminée sans résultats notables.