NOUVELLES
07/09/2012 08:33 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Harper nomme cinq sénateurs, dont l'ex- adéquiste Diane Bellemare

Le premier ministre canadien Stephen Harper a annoncé la nomination de cinq nouveaux sénateurs vendredi, comblant du coup les derniers sièges disponibles à la Chambre haute du Parlement.

Tous se sont engagés à appuyer le gouvernement dans son objectif de réformer le Sénat.

Les cinq nouveaux sénateurs sont :

Dans un communiqué, le premier ministre Harper a souligné que leur « vaste expérience » et leur « dévouement » dans la communauté « rendront cette institution plus solide et profiteront à l'ensemble du pays ».

Toutes les personnes nommées, indique-t-on, se sont engagées « à appuyer le gouvernement dans ses efforts visant à rendre le Sénat plus démocratique et plus responsable, notamment en limitant la durée du mandat des sénateurs et en incitant les provinces et les territoires à établir un processus démocratique pour la sélection des candidats devant être nommés au Sénat. »

« Je suis impatient à l'idée de travailler avec ces gens talentueux, a déclaré M. Harper. Leurs compétences et leur expérience nous aideront à faire progresser nos objectifs communs d'emplois, de croissance et de prospérité à long terme pour tous les Canadiens. »

Le Sénat canadien compte maintenant 105 membres, dont 62 sont affiliés au Parti conservateur de M. Harper.

Les nouveaux sénateurs, en bref

Diane Bellemare est économiste. Titulaire d'un doctorat en sciences économiques de l'Université McGill, sa carrière a été consacrée à la recherche, à l'enseignement et à la politique. Elle a défendu les couleurs de l'Action démocratique du Québec lors des élections générales de 2003 et 2008, mais a été battue à chaque fois. Elle a aussi été conseillère de Mario Dumont lorsqu'il est devenu chef de l'opposition après le scrutin de 2007. Elle a aussi été fellow associée au centre de recherche interuniversitaire CIRANO, économiste en chef et vice-présidente à la recherche du Conseil du patronat du Québec. Elle a aussi été professeure titulaire à l'Université du Québec à Montréal.

« J'ai accepté cette nomination avec plaisir, car je pense que le Québec doit être représenté au Sénat de manière économiquement décente pour pouvoir défendre nos intérêts économiques parce que nous ne sommes pas à l'abri des effets de la récession internationale », a expliqué Mme Bellemare, vendredi, sur les ondes de Radio-Canada.

Tobias C. Enverga fils est gestionnaire de projet à la Banque de Montréal, où il travaille depuis 30 ans. Il siège actuellement comme administrateur au conseil catholique de district de Toronto. Il a été le premier Canadien d'origine philippine à être élu à la Ville de Toronto. Il est très actif auprès dans sa communauté. Au fil des années, il a joué un rôle dans les célébrations du mois du patrimoine asiatique de la région du Grand Toronto, du Canadian Multicultural Council - Asians de l'Ontario et le Philippine Independance Day Council. Il a aussi fondé la Philippine Canadian Charitable Foundation.

Thanh Hai Ngo est juge de la citoyenneté pour Ottawa depuis décembre 2007. Diplômé de La Sorbonne, à Paris, et de l'Université d'Ottawa, il a mené une longue carrière dans le domaine de l'éducation, tant à Ottawa qu'en Malaisie et au Vietnam. Il a immigré au Canada en 1975, pour fuir le régime communiste du Vietnam. Le gouvernement le décrit comme « un champion de la liberté, de la démocratie, des droits de la personne et de la primauté du droit - et un ardent partisan de la lutte contre l'oppression communiste ». Il a notamment participé à la fondation de l'Ottawa Vietnamese Non-Profit Residence Corporation et du chapitre canadien du Comité international pour un Vietnam libre. Il a aussi présidé l'Association communautaire vietnamienne d'Ottawa.

Thomas Johnson McInnis est avocat en Nouvelle-Écosse. Il a siégé au Parlement de la province de 1978 à 1993. Il a été défait comme candidat du Parti progressiste-conservateur du Canada dans Dartmouth en 2000. Au cours de sa carrière, il a notamment travaillé pour les cabinets Weldon McInnis, Boyne Clark, McInnis Mont & Randall. Il a aussi été copropriétaire des entreprises Halifax Water Tours et Maritime Travel. Il préside la chambre de commerce de Sheet Harbour et l'Association pour la préservation de la côte Est, en plus d'être membre de l'Administration portuaire d'Halifax.

Paul E. McIntyre est avocat et propriétaire du parc Alfred-Victoria-Desrosiers en Nouveau-Brunswick. Il a été l'associé principal du cabinet McIntyre de Dalhousie jusqu'en 2008. Il a déjà tenté de se faire élire au Parlement du Nouveau-Brunswick en 2003, mais avait été défait par Donald Arsenault dans Dalhousie-Restigouche Est. Il est aussi responsable de la campagne de financement de différents organismes, dont l'Armée du Salut. Il est assistant-coordonnateur de la Fondation Rêve d'enfants dans la région de Restigouche et préside la Fête au Village de Charlo, où il réside.

Consultez ce texte de la section Acadie pour connaître la réaction de Paul E. McIntyre.