NOUVELLES
07/09/2012 01:04 EDT | Actualisé 07/11/2012 05:12 EST

Congo: sortie du premier smartphone africain

Le Congolais Vérone Mankou, 27 ans, a présenté jeudi à Brazzaville le premier smartphone conçu sur le continent, quelques mois après le lancement par sa société de la première tablette tactile africaine.

"C'est un smartphone que nous avons-nous-mêmes conçu ici au Congo. En Afrique, il n'y a aucune entreprise qui l'a fait avant nous", a affirmé Vérone Mankou à la presse, précisant que le smartphone est assemblé en Chine, "où les prix sont très abordables".

Dénommé Elikia (espoir, en lingala, langue nationale au Congo), le smartphone dispose d'un écran tactile de 3,5 pouces, d'une mémoire RAM de 512 M0 et un processeur de 650 Mhz. Sa mémoire interne est de 256 M0, extensible jusqu'à 32 Go, et son appareil photo a une capacité de 5 méga pixels.

D'après la note de présentation, le smartphone possède par ailleurs un gyroscope, une application de sa géolocalisation GPS et une connectivité sans limite par son wifi et Bluetooth.

M. Mankou est responsable de la société VMK (Vumuka, réveillez-vous en langue kituba) spécialisée dans les technologies mobiles, et qui dispose d'un capital de plus de 380.000 euros. C'est elle qui a déboursé les quelque 90.000 euros nécessaires à la conception et au développement d'Elikia.

Elikia sera commercialisé par trois grandes compagnies privées de téléphonie mobile basées au Congo. Il coûtera 85.000 Fcfa (près de 130 euros). Actuellement, à Brazzaville, le prix d'un Blackberry avec toutes ces applications varie entre 150.000 FCFA (228 euros) et 300.000 Fcfa (450 euros).

Fin janvier, Vérone Mankou a lancé la première tablette tactile africaine, baptisée Way-C (lumière des étoiles, dans un dialecte du nord-Congo). Son prix de lancement: 150.000 FCFA (228 euros). ""Acceptable et relativement bas, par rapport à la technologie utilisée", expliquait l'inventeur à l'époque.

lmm/hab/ej