NOUVELLES
06/09/2012 12:15 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Yves Saint Laurent continuera à commercialiser ses chaussures monochromes rouges aux Etats-Unis

NEW YORK, N.Y. - NEW YORK (Sipa) — La maison Yves Saint Laurent s'est félicitée jeudi de pouvoir continuer à commercialiser ses chaussures monochromes rouges aux Etats-Unis. La justice américaine a déclaré que les semelles rouges des chaussures Louboutin mises à l'honneur par des stars comme Sarah Jessica Parker, Scarlett Johansson et Halle Berry n'étaient protégées par la marque déposée que si le reste de la chaussure était d'une autre couleur.

La cour d'appel fédérale de Manhattan, à New York, a jugé mercredi soir que Christian Louboutin avait le droit de protéger sa marque contre les chaussures pour femme à semelle rouge de son concurrent YSL, basé comme lui à Paris. Elle a toutefois ordonné à l'Office américain des brevets et marques déposées de limiter la marque déposée aux chaussures "dont la semelle extérieure rouge contraste avec le reste de la chaussure".

L'office américain des brevets et marques déposées a accordé la protection de la marque déposée à Louboutin en 2008. Le chausseur utilise des semelles vernies rouges pour ses créations depuis 1992. Le prix de ses chaussures peut grimper jusqu'à 1.000 dollars (793 euros).

La cour d'appel a déclaré que le juge de première instance était allé trop loin en août 2011 en décidant qu'une couleur ne pouvait pas être considérée comme une marque déposée dans la mode.

La cour souligne toutefois que l'utilisation par la maison Yves Saint Laurent de semelles rouges sur ses chaussures monochromatiques rouges ne constitue pas une violation de la marque déposée par Louboutin car "c'est le contraste entre la semelle et l'extérieur qui fait ressortir la semelle et désigne son créateur".

Selon l'un de ses avocats, Harley Lewin, "Louboutin est très satisfait de ce que ses arguments centraux (...) aient été déclarés corrects", et principalement celui de la protection de la semelle rouge en tant que marque déposée.

L'avocat d'YSL, Me David Bernstein, a considéré le jugement comme "une victoire complète" pour son client. "La cour d'appel de New York a définitivement confirmé que YSL peut continuer à commercialiser ses chaussures monochromes rouges", se félicite YSL dans un communiqué diffusé jeudi, soulignant que "YSL commercialise des chaussures monocolores (rouges, violettes, bleues...) depuis les années 1970".

st/AP-v/com