NOUVELLES
06/09/2012 09:11 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Tuerie en France: une fillette rescapée parle, l'autre doit être réopérée

La fillette blessée dans le massacre, mercredi dans l'est de la France, de vacanciers venus du Royaume-Uni a été plongée en coma artificiel et va être réopérée, tandis que l'autre petite enfant rescapée parle, a révélé jeudi le procureur d'Annecy.

L'enfant de quatre ans, restée huit heures "sous les jupes d'une femme décédée", était restée "immobile" et "totalement invisible" des gendarmes qui ignoraient sa présence, a-t-il expliqué au cours d'une conférence de presse.

Trois personnes sur les quatre trouvées mortes ont été tuées d'une balle dans la tête. Il s'agit du conducteur de la BMW immatriculée en Grande-Bretagne, d'une des deux femmes retrouvées mortes sur la banquette arrière et d'un cycliste découvert à proximité du véhicule.

Le conducteur de la voiture, trouvé mort, est "né en Irak" mais pourrait avoir été "naturalisé britannique". Par ailleurs, deux passeports, suédois et irakien, ont été découverts.

La fillette blessée, âgée de six ou sept ans, "doit être réopérée. Elle a été plongée dans un coma artificiel" mais ses jours ne sont plus en danger, a indiqué le procureur, Eric Maillaud, lors d'une conférence de presse.

Mercredi en fin après-midi, un vacancier britannique à vélo avait découvert dans une forêt de la commune de Chevaline la voiture avec trois cadavres à l'intérieur et le corps d'un cycliste gisant à quelques mètres de là. Deux fillettes ont également été trouvées, l'une gravement blessée, proche de la voiture, l'autre, indemne, prostrée dans la voiture, près du cadavre d'une femme.

Eric Maillaud a rendu hommage au premier témoin ayant donné l'alerte, qui se trouve être un ancien de la Royal Air force.

aag-dth/jfr/prh/lbx/plh