NOUVELLES
06/09/2012 05:50 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Paralympiques - Le Britannique Peacock roi du 100 m, Pistorius détrôné

La star sud-africaine Oscar Pistorius a perdu un nouveau titre jeudi aux jeux Paralympiques de Londres en arrivant seulement quatrième sur 100 m, une course remportée par le favori, le Britannique Jonnie Peacock, dans un stade olympique en délire.

Sous les vivats de la foule, Peacock, 19 ans, a couru en 10 sec 90/100, suivi de l'Américain Richard Browne (11.03) et du Sud-Africain Arnu Fourie (11.08). Pistorius, déjà détrôné sur 200 m dimanche, a couru en 11 sec 17.

"J'étais contrarié par mon départ d'hier. Cette fois, j'ai vraiment su que je pouvais y aller. A environ 60 m, j'ai commencé à me dire +oh merde, je suis devant, qu'est-ce qui se passe?+", a déclaré Jonnie Peacock sur la chaîne britannique Channel 4.

Le Britannique est détenteur du record du monde en 10 sec 85.

C'est le deuxième titre que perd Pistorius, alias "Blade Runner", en référence aux lames en carbone qu'il utilise pour courir. Il tentera de conserver son titre sur 400 m samedi.

"Je voulais être sur le podium. C'était réaliste et j'ai fait de mon mieux, mais ce n'était pas assez. Je ne suis pas un coureur de 100 m", a-t-il reconnu.

"Ce que nous avons vu ce soir, c'est le début d'une extraordinaire carrière de sprinter", a-t-il ajouté, à propos de Peacock, sur Channel 4.

Au tout début des Jeux, Pistorius, devenu le mois dernier le premier double amputé à participer aux JO, avait affirmé qu'il aurait du mal à conserver son titre sur 100 m, qu'il avait couru en 11 sec 17 à Pékin en 2008.

Pistorius, 25 ans, a de toute façon déjà empoché une médaille d'or au stade olympique mercredi en s'imposant dans le relais 4X100 m, avec un record du monde à la clé, en 41 sec 78.

Finale France-Brésil

Le Sud-Africain avait laissé éclater sa colère après sa défaite surprise dimanche sur 200 m, accusant ses adversaires d'utiliser des lames trop longues et le Comité paralympique de ne pas assez les contrôler.

Il relançait ainsi une polémique autour de ces fameuses lames, après en avoir lui-même fait les frais ces dernières années. Il avait, en effet, dû batailler ferme auprès des instances sportives pour gagner son ticket pour les jeux Olympiques de Londres.

Mercredi, le comité paralympique sud-africain a enfoncé le clou, accusant certains coureurs de changer de lames selon la distance de la course, une affirmation jugée sans fondement par le Comité international paralympique.

La taille des lames est limitée selon une formule mathématique complexe qui prend en compte la taille du coureur.

La soirée d'athlétisme a aussi vu, sous les acclamations du public, le Britannique David Weir remporter le 800 m en fauteuil (T54), empochant sa troisième médaille d'or tandis que la Française Assia El Hannouni a gagné sur 200 m (T12), sous les yeux du président français François Hollande, après avoir fait de même à Athènes et Pékin.

L'Australienne Jacqueline Freney a remporté sa septième médaille d'or des Jeux en natation (S7 400 m nage libre), tandis que son compatriote, le nageur Matthew Cowdrey a empoché la 12e de sa carrière, devenant l'athlète paralympique le plus titré du pays.

La Britannique Sarah Storey a gagné sa quatrième médaille d'or en cyclisme sur piste, la onzième de sa carrière.

La star sud-africaine des bassins, Natalie Du Toit a raflé une troisième médaille d'or, la 13e de sa carrière.

Les Français se sont qualifiés pour la finale de Cécifoot samedi face aux Brésiliens.

jc/sk