NOUVELLES
06/09/2012 07:33 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

L'ONÉ prend l'exemple d'Enbridge pour souligner les lacunes de sécurité

Au moment où Enbridge (TSX:ENB) tente de promouvoir son projet de pipeline Northern Gateway, l'Office national de l'énergie (ONÉ) utilise l'exemple de cette entreprise pour souligner les changements à effectuer à l'avenir pour assurer la sécurité des oléoducs.

L'Office a déjà rendu publiques des informations sur cette question en prévision d'un forum qu'il doit tenir en juin prochain. L'ONÉ a ainsi relevé le déversement de pétrole d'un pipeline d'Enbridge, survenu il y a deux ans dans une rivière du Michigan, pour démontrer la nécessité pour l'industrie de mettre l'accent sur la protection de l'environnement.

Les documents préliminaires de l'ONÉ mettent l'accent sur des rapports précédents démontrant une absence de culture de la sécurité dans ce secteur de l'industrie. L'Office demande également aux compagnies qui participeront au forum d'explorer des solutions en vue de changer cette mentalité.

L'ONÉ a invité les représentants de l'industrie pétrolière à cette rencontre en vue d'établir des lignes directrices en matière de gestion sécuritaire du gaz et du pétrole.

Le déversement survenu dans la rivière Kalamazoo, au Michigan, a porté ombrage au projet Northern Gateway qui prévoit la construction d'un oléoduc devant relier la région d'Edmonton, en Alberta, au port de Kitimat, en Colombie-Britannique, où le brut serait ensuite dirigé en Asie à bord de pétroliers.

Une étude américaine a conclu que la compagnie Enbridge avait failli à ses responsabilités en omettant de prévenir la catastrophe et en n'intervenant pas rapidement pour éviter la fuite de millions de litres de pétrole brut dans la rivière.

Un comité mixte représentant l'ONÉ de même que le ministère fédéral de l'Environnement tient actuellement des audiences publiques sur le projet Northern Gateway à Edmonton.