NOUVELLES
06/09/2012 08:59 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Les Sabéens d'Irak auront bientôt leur centre culturel

Les autorités culturelles irakiennes ont posé jeudi à Bagdad la première pierre du futur centre culturel consacré à la culture sabéenne, une minorité religieuse dont les effectifs ont fondu ces dernières années.

Le bâtiment, qui devrait notamment accueillir un musée, devrait être inauguré dans l'ouest de la capitale irakienne d'ici à la fin de l'année, avant que Bagdad ne devienne capitale culturelle du monde arabe en 2013.

"C'est un pas vers plus de liberté pour cette minorité religieuse qui a enduré tant d'injustices, à l'instar de toutes les autres minorités", a déclaré le vice-ministre irakien de la Culture Taher Nasser al-Hamoud.

"Nombre d'entre eux ont quitté l'Irak à cause des violences dont ils sont la cible. Mais nous sommes déterminés à aider à préserver cette minorité", a-t-il ajouté.

Connus aussi sous le nom de Mandéens, les Sabéens parlent traditionnellement une forme d'araméen, la langue du Christ, considèrent Adam comme leur prophète et vénèrent saint Jean-Baptiste.

Leurs racines remontent aux temps pré-chrétiens et certains chercheurs pensent qu'ils constituent une branche hérétique du judaïsme qui a gagné la Mésopotamie au IIe siècle avant Jésus-Christ.

Au début des années 1980, ils étaient plus de 100.000 en Irak, mais avec les guerres menées par Saddam Hussein contre l'Iran et le Koweït, leur importance a diminué. Il n'en restait plus que 35.000 avant le renversement du dictateur en 2003. Ils ne seraient aujourd'hui plus que 5.000.

ak/gde/hj