NOUVELLES
06/09/2012 03:17 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Etat "très grave" des finances palestiniennes, selon un ministre norvégien

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Stoere a qualifié mercredi de "très grave" la situation financière de l'Autorité palestinienne à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad.

"La situation financière de l'Autorité palestinienne est très grave", a déclaré M. Stoere, président du comité des donateurs à l'Autorité palestinienne, cité par son porte-parole.

Ces déclarations interviennent alors que la grogne sociale s'amplifie en Cisjordanie, nourrie par la hausse des prix des denrées de base et des appels à "dégager" adressés à M. Fayyad.

Des manifestations se déroulent depuis plusieurs jours dans les villes de Cisjordanie contre l'augmentation récente des prix de l'essence et des produits alimentaires, avec une grève des transports publics jeudi.

"Accroître le nombre de contribuables et une économie palestinienne viable est important pour l'indépendance des Palestiniens et pour le processus de construction de l'Etat", a ajouté M. Stoere.

"Il y a des problèmes structurels, dont beaucoup sont liés à l'occupation israélienne, qui doivent être résolus pour que l'économie palestinienne devienne viable", a-t-il rappelé.

Le chef de la diplomatie norvégienne a achevé jeudi une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens au cours de laquelle il a rencontré des responsables palestiniens et israéliens, notamment M. Fayyad et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

dms/hj