NOUVELLES
06/09/2012 10:21 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Attentat au Métropolis: Yves Desgagnés dénonce une sécurité «défaillante»

PC

Yves Desgagnés estime qu'il y a eu des failles dans la sécurité mardi soir au Métropolis, où un attentat à fait un mort et un blessé pendant le rassemblement du Parti québécois, et il réclame une enquête indépendante.

En entrevue à l'émission 24 heures en 60 minutes, Yves Desgagnés a dénoncé la sécurité qu'il a qualifiée de « défaillante ».

« Sur le plan personnel, j'ai trouvé que la sécurité était extrêmement défaillante. On avait la première ministre sur la scène et les gens pouvaient entrer à quelques pieds d'elle. N'importe qui pouvait entrer. [...] Ça m'a étonné. Et c'est une chose que j'ai dite à sa protection [de Mme Marois]. Donc, je crois vraiment qu'il faut analyser la chose. Il faut une enquête sérieuse et indépendante », a-t-il déclaré à Anne-Marie Dussault.

Le metteur en scène de cette soirée a expliqué que la porte arrière où s'est présenté le suspect est restée ouverte toute la journée, qu'il s'en est inquiété auprès de la sécurité qui lui aurait répondu « gentiment de me mêler de ce qui me regarde ».

Yves Desgagnés ajoute qu'il était près de la porte lorsqu'il a entendu un coup de feu, qu'un homme blessé est arrivé à ses pieds, qu'il a dit aux collaborateurs de Pauline Marois de fermer la porte.

Il a ensuite dit à un autre collaborateur de Mme Marois de la sortir de scène. La SQ lui aurait ensuite demandé de faire évacuer la salle.

Il a aussi déclaré que si l'arme du suspect ne s'était pas enrayée, les conséquences auraient pu être encore plus tragiques.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Attentat contre Pauline Marois Voyez les images