NOUVELLES
05/09/2012 04:32 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Wall Street finit sans direction, dans l'attente de la réunion de la BCE

Wall Street a fini sans direction mercredi, dans un marché affecté par des données économiques mitigées et restant prudent avant une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi: le Dow Jones a grappillé 0,09% tandis que le Nasdaq a perdu 0,19%.

Selon des chiffres définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average a avancé de 11,54 points par rapport à mardi, à 13.047,48 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 5,79 points à 3.069,27 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lâché 0,11% (-1,50 point à 1.403,44 points).

"Les opérateurs n'ont pas voulu prendre de position à la veille de la réunion de la BCE", a indiqué Gregori Volokhine, de Meeschaert New York. "Tout le monde se tient à l'écart en préparant ses cartouches", pratiquant "l'attentisme", a-t-il ajouté.

Toutefois, "les indices ont déjà anticipé beaucoup d'annonces puisqu'ils sont en hausse de 10% par rapport à leur recul de la fin de printemps", a souligné l'analyste.

"Pour satisfaire le marché demain, il faudra certainement plus que des déclarations d'intention de la part de M. Draghi", le président de l'institution européenne, a-t-il ajouté.

Les courtiers restaient aussi prudents suite à la publication d'indicateurs mitigés sur la croissance économique mondiale.

La productivité des entreprises aux Etats-Unis a rebondi nettement au deuxième trimestre, progressant de 2,2% en rythme annualisé par rapport au premier trimestre.

Mais l'Alliance des industriels pour la productivité et l'innovation (MAPI) a indiqué avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance du PIB américain, avertissant que le ralentissement manufacturier observé aux Etats-Unis était "le signe avant-coureur" d'une croissance économique lente.

Parallèlement le groupe de logistique FedEx a abaissé ses prévisions de bénéfice pour le trimestre en cours, déplorant la "faiblesse de l'économie".

Ces deux dernières nouvelles sont "très importantes car jusqu'à présent le secteur manufacturier a été un des secteurs portant la croissance des Etats-Unis", a souligné Lindsey Piegza, de FTN Financial.

Les investisseurs restaient de surcroît sur la réserve dans l'attente de la publication des chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis vendredi, a indiqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

jum/sl/mdm