NOUVELLES
05/09/2012 06:13 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Sabotage du principal oléoduc dans le centre du Yémen (ministère)

Le principal oléoduc servant à exporter le brut yéménite a été saboté dans la nuit de mardi à mercredi dans la province de Marib (centre), a-t-on appris auprès du ministère du Pétrole.

Selon le directeur de l'information au ministère, Abdel Qawi al-Odaini, l'oléoduc, qui relie les champs pétroliers de Safer, dans l'est de la province de Marib, au terminal de Ras Issa, sur la mer Rouge, "a été saboté dans la nuit et les travaux de réparation sont en cours".

Selon des témoins dans la région de Wadi Abida, à environ 170 km à l'est de Sanaa, une forte explosion a été entendue dans la nuit, et des flammes se sont ensuite élevées du lieu de l'attentat.

Le responsable du ministère du Pétrole a indiqué que l'auteur du sabotage est "l'un des habitants de la région, qui avait menacé de faire exploser l'oléoduc si ses demandes n'étaient pas satisfaites et ajouté que l'armée avait tiré sur sa maison.

Des sources tribales dans la région ont précisé que les auteurs de l'attentat veulent faire pression sur le gouvernement pour obtenir l'arrestation des meurtriers de l'un des membres de leur tribu.

Les sabotages d'oléoducs et de gazoducs sont fréquents au Yémen. Ils sont le fait de tribus voulant faire aboutir des demandes auprès des autorités ou de membres présumés d'Al-Qaïda, implanté dans le sud et l'est du pays.

Mardi, un attentat avait visé un puits gazier, également dans la province de Marib, mais l'unique gazoduc du pays, détenu en partie par Total, n'a pas été endommagé.

En juillet, le ministre du Pétrole, Hicham Charaf Abdallah, avait affirmé que les multiples sabotages d'oléoducs qui s'étaient intensifiés avec l'instabilité liée à la contestation ayant conduit au départ du président Ali Abdallah Saleh avaient fait perdre au Yémen plus de 4 milliards de dollars.

Le Yémen est un petit pays producteur de pétrole, avec une production quotidienne de quelque 300.000 barils, destinée en particulier à l'exportation.

mou-at/sw