NOUVELLES
05/09/2012 04:01 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le président égyptien appelle Bachar Al-Assad à démissionner

Le président égyptien Mohammed Morsi appelle son homologue syrien Bachar Al-Assad à démissionner avant qu'il ne soit trop tard.

« Je dis au régime syrien qu'il reste encore une chance de mettre fin au bain de sang. N'écoutez pas les voix de la tentation qui vous disent de rester, car vous ne serez plus là pour très longtemps. (...) Il est trop tard pour parler de réforme. C'est l'heure du changement. Le régime syrien doit apprendre de l'histoire récente », a déclaré M. Morsi en faisant référence au printemps arabe.

Le président égyptien, qui s'exprimait à l'occasion d'une réunion de la Ligue arabe, a exprimé son soutien aux rebelles syriens le mois dernier.

Erdogan hausse le ton, Brahimi parle de bilan « ahurissant »

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mercredi que Bachar Al-Assad était « englouti jusqu'au cou dans le sang ». Il accuse la Syrie d'être un « État terroriste », tandis que la frontière turque est maintenant un refuge pour quelque 80 000 Syriens qui ont fui leur pays.

Récemment nommé par l'ONU, l'émissaire international Lakhdar Brahimi a annoncé qu'il se rendrait au Caire pour sonder la Ligue arabe et à Damas dans les prochains jours.

Devant l'Assemblée générale de l'ONU à New York, M. Brahimi a parlé d'un bilan « ahurissant » en matière de pertes humaines et de destructions depuis mars 2011, début de la révolte.

En tournée en Asie, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton n'a pas réussi à convaincre le président chinois Hu Jintao de retirer le soutien de Pékin à Damas. La Chine et la Russie s'opposent aux résolutions du Conseil de sécurité contre le régime syrien.

Entre-temps, en Syrie, les forces du régime ont lancé de nouveaux raids, en particulier sur Alep. Les violences ont fait au moins 90 morts à travers le pays, dont 64 civils, selon le bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Un grand nombre de ces victimes a été enregistré à Alep.