NOUVELLES
05/09/2012 01:36 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

La Cour rejette la demande d'appel de Roméo Cormier, coupable de séquestration

FREDERICTON - La Cour a rejeté mercredi la demande d'appel de Roméo Cormier, reconnu coupable d'avoir enlevé une femme et de l'avoir séquestrée pendant plus d'un mois.

L'homme originaire du Nouveau-Brunswick avait également été reconnu coupable d'agression sexuelle à l'endroit de la femme de 55 ans qu'il a retenue prisonnière dans son appartement de Moncton en 2010.

Il avait été condamné à une peine d'emprisonnement de 18 ans.

Cormier s'était défendu seul en avril devant la Cour d'appel du Nouveau-Brunswick, affirmant que les avocats qui le représentaient en première instance avaient été incompétents, et que le juge n'auraient pas dû qualifier les crimes d'«horribles».

Dans sa décision, rendue par écrit jeudi dernier, le juge de la Cour d'appel Richard Bell a estimé que les avocats avaient bien fait leur travail dans des circonstances exigeantes, avec un «client difficile».