NOUVELLES
04/09/2012 04:20 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Algérie: Bouteflika nomme un nouveau gouvernement

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a nommé mardi un nouveau gouvernement dans lequel les titulaires des grands ministères, dont les Affaires étrangères et l'Intérieur, ont été maintenus à leurs postes, a annoncé la présidence.

Dans un communiqué lu à la télévision, il est précisé que le chef de l'Etat a désigné les ministres "après consultation du Premier ministre" Abdelmalek Sellal, en maintenant notamment Mourad Medelci aux Affaires étrangères, Dahou Ould Kablia à l'Intérieur et Youcef Yousfi à l'Energie.

L'un des grands partants de ce gouvernement, qui expédiait les affaires courantes depuis les élections législatives du 10 mai, est Aboubakr Abdelkader Benbouzid, ministre de l'Education, en poste depuis 19 ans, selon des sources officielles.

Le ministre de la Communication Nacer Mehal quitte également le gouvernement, remplacé par Mohamed Oussaid Belaïd qui a fondé le Parti de la justice et de la liberté (PLJ, opposition), avant les élections du 10 mai.

Autre partant: Abdelaziz Belkhadem, ministre d'Etat et représentant personnel du chef de l'Etat, et chef du parti présidentiel Front de libération nationale.

Amar Ghoul, ex-ministre des Travaux publics démis de ses fonctions après avoir été élu député, revient au gouvernement au même poste.

M. Ghoul avait pris ses distances avec son ancien parti, le Mouvement de la société pour la paix (MSP, islamistes), qui a décidé de ne pas participer au gouvernement après son revers au scrutin du 10 mai.

Le ministre du Commerce Mustapha Benbada, membre du MSP, a cependant gardé son poste alors que les deux autres ministres membres du MSP, Smail Mimoun (Tourisme) et Abdallah Khanafou (pêche) quittent le gouvernement.

Le nouveau Premier ministre Abdelmalek Sellal a pris ses fonctions mardi en s'engageant à poursuivre le processus de réformes au lendemain de sa nomination par le président algérien.

abh/bmk/vl