NOUVELLES
04/09/2012 09:38 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Agnès Maltais réélue dans Taschereau

La candidate du Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Taschereau, Agnès Maltais, a été réélue mardi soir pour un cinquième mandat. Elle conserve donc ce château fort péquiste.

Le Parti libéral du Québec misait sur le ministre sortant des Ressources naturelles, Clément Gignac, pour déloger Agnès Maltais, qui occupe cette circonscription depuis 1998. M. Gignac avait quitté la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, dans la région de Montréal, pour venir faire campagne dans Taschereau.

Agnès Maltais a récolté plus de 37 % des suffrages. Clément Gignac a quant à lui recueilli un peu plus de 25 % des intentions de vote. Le candidat de la Coalition avenir Québec, Mario Asselin, arrive au troisième rang.

Réagissant au fait que le PQ formera un gouvernement minoritaire, Agnès Maltais a indiqué que son parti travaillera de façon consensuelle et fera des compromis.

« On va l'accepter, on va travailler avec les gens, on va travailler pour la région. Je l'ai déjà dit pendant la campagne électorale : c'est une région qui travaille par consensus. Il y a un seul maire, une seule chambre de commerce, un Office du tourisme et des congrès, alors on sera à l'écoute des gens de la région », a-t-elle réagi.

De son côté, le ministre sortant Clément Gignac dit ne pas regretter d'avoir tenté sa chance dans une circonscription de Québec. L'économiste a rappelé que c'est grâce à Jean Charest qu'il a fait le saut en politique.

Pour lui, le choix de se présenter dans une circonscription de Québec était naturel même si Taschereau est un château fort péquiste. « Parce que j'étais maintenant rendu résident de Québec, il allait de soi pour moi qu'il fallait me présenter ici dans Taschereau », a-t-il précisé.

Clément Gignac a l'intention de prendre un moment d'arrêt avant de décider ce qu'il fera pour la suite.