NOUVELLES
03/09/2012 06:08 EDT | Actualisé 03/11/2012 05:12 EDT

Obama à l'offensive à la veille de la convention démocrate

Le président américain Barack Obama s'est fait le défenseur de la classe moyenne et a attaqué son rival Mitt Romney, lundi, à la veille de l'ouverture de la convention du Parti démocrate qui doit le confirmer comme candidat à la présidentielle.

Lors d'un discours devant des travailleurs de Toledo, en Ohio, un État stratégique pour l'élection du 6 novembre, il a comparé le candidat républicain à un entraîneur voué à l'échec.

Lors de la première période, il augmenterait les impôts de près de 2000 $ par famille pour pouvoir donner des « cadeaux fiscaux massifs aux multimillionnaires », a argué le président. Lors de la dernière période, il veut mettre fin à l'assurance maladie pour les personnes âgées, a-t-il ajouté.

Il a aussi critiqué son adversaire parce qu'il s'est opposé à l'aide que Washington a versée aux constructeurs automobiles en 2008.

Cette mesure aurait provoqué un effondrement de la filière tout entière, a assuré M. Obama, en vantant son propre plan de sauvetage assorti de conditions et qui a permis à General Motors et Chrysler de retrouver la santé. La ville de Toledo abrite une usine de Chrysler.

En fin de journée, Barack Obama est allé constater l'ampleur des dégâts causés par l'ouragan Isaac en Louisiane. Quelque 240 000 foyers de cet État étaient toujours privés d'électricité lundi, cinq jours après le passage de l'ouragan. M. Obama a promis d'aider les sinistrés.

Avant de se rendre en Caroline du Nord, où se déroulera la convention démocrate, M. Obama doit faire un arrêt en Virginie, mardi, un autre État potentiellement décisif.

Convention démocrate

De grands noms du parti se succéderont pendant trois jours à la tribune du Time Warner Cable Arena, à Charlotte, en Caroline du Nord, où les 6000 délégués réunis tâcheront de présenter leur candidat sous le meilleur angle, comme l'ont fait les républicains avec leur candidat Mitt Romney, à Tampa, en Floride.

À l'instar d'Ann Romney la semaine dernière, la première dame des États-Unis Michelle Obama tentera mardi soir de présenter une image moins politique et plus humaine de son mari.

En tournée asiatique, la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton ne sera pas présente à la convention, mais son mari Bill, président de 1993 à 2001, tiendra le rôle de vedette de la soirée de mercredi.

Le président de la commission des Affaires étrangères au Sénat, John Kerry, parlera jeudi de sécurité nationale, avant que le colistier de Barack Obama, le vice-président Joe Biden, ne prenne la parole. Suivra le discours d'investiture du président sortant, qui devrait clôturer la convention démocrate.

Le président démocrate sortant et son rival républicain sont toujours au coude-à-coude. Le plus récent sondage Rasmussen crédite Mitt Romney de 47 % des voix contre 44 % pour Barack Obama.

La convention démocrate sera suivie de trois débats télévisés entre les deux candidats, soit les 3, 16 et 22 octobre, ainsi que d'un débat entre leurs colistiers le 11 octobre.