NOUVELLES
02/09/2012 11:06 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

Paralympiques: Pistorius prêt à défendre son titre sur 200 m

L'athlète suisse en fauteuil roulant Edith Wolf a décroché l'or sur 5000 m sous les acclamations du Stade olympique qui s'apprêtait à accueillir dans la soirée la star de ces jeux Paralympiques, le Sud-Africain Oscar Pistorius, pour la finale du 200 m.

La Suissesse de 40 ans, s'est imposée en 12 min 27 sec 87, devant l'Américaine Shirley Reilly (12:27.91) et l'Australienne Christie Dawes (12:28.24).

"C'est extraordinaire", a réagi Edith Wolf, qui avait obtenu l'argent sur cette distance à Athènes en 2004. "J'étais surprise d'arriver en finale, et je suis vraiment surprise de gagner".

En équitation, la Belge Michele George a décroché une médaille d'or en dressage individuel.

Soixante médailles d'or devaient être attribuées dimanche.

A une semaine de la fin des Jeux, la Chine était toujours largement en tête, avec 64 médailles dont 25 d'or, devant la Grande-Bretagne, pays hôte (43 médailles dont 12 d'or) et l'Australie (32 dont 12 d'or).

Dimanche soir, les regards seront braqués sur le Stade olympique, où le Sud-Africain Oscar Pistorius, premier double amputé à avoir participé à des jeux Olympiques le mois dernier à Londres, défendra le premier de ses trois titres paralympiques, sur 200 m.

Le jeune homme de 25 ans, surnommé "Blade Runner" en référence à ses prothèses en lames de carbone, a fait samedi une entrée remarquée aux Paralympiques en battant un record du monde, en 21 secondes 30, lors des séries du 200 m T44 (amputés des membres inférieurs).

Le Sud-Africain avait lors des JO début août, atteint les demi-finales du 400 m et la finale du relais 4X400 m.

Il s'alignera dimanche aux côtés de Jim Bob Bizzell, médaillé d'argent à Pékin, et de son rival de longue date, Jerome Singleton, tous deux Américains.

Samedi soir, il s'était déclaré "vraiment très content" de sa performance, confiant sa "hâte" de courir "la grande course".

Sur 100 m, la finale est prévue jeudi. Pistorius estime difficile de conserver son titre, jugeant l'épreuve très ouverte, avec la concurrence du Britannique Jonnie Peacock, qui a abaissé en juin dernier le record du monde de la ligne droite à 10 sec 85, ou de Singleton.

Et il devrait tenter de défendre samedi le troisième de ses titres, sur 400 m.

Oscar Pistorius, dont le record sur 100 m est de 10.91, est né sans péronés à Johannesburg le 22 novembre 1986 et a été amputé des jambes à l'âge de onze mois. Se jetant malgré cela à corps perdu dans le sport dès l'enfance, il s'est essayé au waterpolo, au cricket, à la boxe et au rugby, avant d'opter finalement pour l'athlétisme après une fracture du genou.

Sa participation aux JO de Londres, une première pour un double amputé, avait été précédée d'une longue bataille avec les instances sportives en 2008, la Fédération internationale d'athlétisme estimant que ses lames l'avantageaient par rapport aux valides, avant d'être déjugée par le Tribunal arbitral du sport.

La soirée de dimanche sera aussi marquée par la finale du 5000 m hommes en fauteuil roulant, qui opposera notamment le Britannique David Weir, l'Australien Kurt Fearnley et le Suisse Marcel Hug.

alm/jc/jr