NOUVELLES
02/09/2012 12:33 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

Marois courtise les familles du 450

Un texte de Gaétan Pouliot

À deux jours du vote, Pauline Marois a tenté une nouvelle fois de convaincre les familles de la banlieue de Montréal de voter pour le Parti québécois. Le vote des citoyens du 450, dans les circonscriptions des Laurentides, de la Montérégie et de Lanaudière, pourrait être déterminant dans la formation du prochain gouvernement.

« Je crois qu'une partie des appuis que j'aurai ici pourrait faire la différence mardi soir », a dit la chef Pauline Marois, de passage dans la circonscription de Saint-Jérôme. C'est là que se présente le candidat-vedette de la Coalition avenir Québec (CAQ), Jacques Duchesneau.

Mme Marois, qui martèle depuis quelques jours qu'elle veut former un gouvernement majoritaire, soutient ne pas croire à une vague caquiste dans le 450. « Je ne vois pas cette montée assez fulgurante qu'il y avait eu avec l'ADQ [en 2007] », a-t-elle dit. Lors de cette élection, le Parti québécois avait terminé troisième, derrière l'Action démocratique du Québec. Le Parti libéral avait pour sa part formé un gouvernement minoritaire.

La chef péquiste a répété les grandes lignes de son programme pour les familles, dont les promesses de créer des places en garderie, d'abolir la taxe santé, de geler les tarifs d'électricité et d'instaurer un crédit d'impôt pour les familles qui inscrivent leurs enfants à des activités artistiques et sportives.

« À Saint-Jérôme, comme dans beaucoup de secteurs du 450, les familles crient au secours pour différentes raisons. Leur fardeau fiscal s'est alourdi depuis quelques années. La hausse des tarifs et des taxes ont fait mal », a-t-elle dit, accompagnée des candidats Gilles Robert et Léo Bureau-Blouin, ainsi que du chanteur Paul Piché.

« Les problèmes réels des familles sont ignorés par mes principaux adversaires », a-t-elle répété, soulignant que des milliers de parents attendaient une place en garderie.

La chef péquiste s'est dite par ailleurs convaincue de faire élire suffisamment de députés pour former un gouvernement majoritaire.

La caravane péquiste doit aussi se rendre dans la circonscription de Terrebonne en après-midi, où la CAQ présente le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Gaétan Barrette.

Pour me joindre :

gaetan.pouliot@radio-canada.ca