NOUVELLES
01/09/2012 07:52 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

Restes humains: la police régionale de Niagara interrompt ses recherches

NIAGARA FALLS, Ont. - La police ontarianne a mis fin à ses recherches, samedi, pour découvrir d'autres parties du corps d'une femme dont le torse a été retrouvé, mercredi, dans la rivière Niagara,

La Police Régionale de Niagara a fait savoir que les recherches dans le bassin des chutes Niagara étaient désormais terminées.

Les enquêteurs traitent cette affaire comme un homicide, mais ont indiqué qu'il était difficile de localiser l'endroit exact où le torse s'était retrouvé dans l'eau, de même que le lieu de la scène du crime.

La police a précisé que les recherches reprendraient si de nouveaux éléments d'information se présentaient.

Mercredi après-midi, des passants avaient repéré le corps — qui n'avait ni tête, ni membres —, flottant dans la rivière Niagara avant d'informer les autorités.

Un examen préliminaire a révélé que le torse était celui d'une femme blanche âgée de 20 à 40 ans. L'examen a également permis de déterminer que la femme avait le nombril percé et les cicatrices d'au moins une césarienne.

Le corps aurait séjourné dans l'eau pendant une période de quatre à dix jours avant d'être repêché, selon les autorités. La police espère retrouver d'autres membres afin d'aider à l'identification de la victime.

Du côté de la région de Toronto, les autorités sont toujours à la recherche d'un certain nombre de parties du corps de Gua Huang Liu sont son torse. Son ex-conjoint, Chun Qi Jiang, a été accusé de meurtre au second degré relativement à la mort de Mme Liu. Il doit comparaître en cour plus tard ce mois-ci.

La police de Niagara a précisé que cette récente découverte n'était pas liée à la mort de Mme Liu.