NOUVELLES
01/09/2012 01:30 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

La centrale de Bouchehr tourne à pleine capacité, selon l'Iran

TÉHÉRAN, Iran - La première centrale nucléaire iranienne, dotée d'un réacteur de 1000 mégawatts, fonctionne désormais "à pleine capacité", a déclaré samedi Mohammed Ahmadian, No2 de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (AEOI).

Le site de Bouchehr, construit avec l'aide de la Russie près des rives du Golfe arabo-persique, a été raccordé au réseau en septembre 2011, ne fonctionnant d'abord qu'à 35 à 40% de sa capacité.

Le projet de centrale à Bouchehr remonte à 1974. L'Iran, alors dirigé par le shah Mohammed Reza Pahlavi, avait passé contrat avec le groupe allemand Siemens pour sa construction. Siemens s'était retiré du projet après la Révolution islamique de 1979. Téhéran a ensuite confié en 1992 à la Russie le soin de terminer la centrale.

Les Etats-Unis ont fait pression sur Moscou pendant des années pour qu'elle se retire du projet, craignant que le combustible utilisé pour son réacteur ne soit ensuite recyclé pour développer une arme atomique. Mais Téhéran a accepté en 2005 d'envoyer en Russie le combustible utilisé, afin qu'il ne soit pas enrichi en Iran.

Ce site n'est visé par aucune sanction de la communauté internationale relative au programme nucléaire iranien. Le projet a d'ailleurs été validé par plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Il a néanmoins été récemment victime d'attaques informatiques.