NOUVELLES
01/09/2012 04:18 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Hôtellerie : débrayage possible dans les prochains jours

Les employés de cinq importants hôtels représentés par la CSN à Québec ont écarté l'idée de débrayer durant le spectacle de Madonna, mais ils pourraient le faire au cours des prochains jours.

Ces employés, qui négocient le renouvellement de leur convention collective, ont manifesté samedi midi, devant l'hôtel Hilton, dans le cadre d'une épluchette de blé d'Inde symbolique.

« C'était pour la visibilité, pour être festif, pour regrouper les gens des différents hôtels, mais c'est une fin de semaine de trois jours et il reste des possibilités », a mentionné Michel Valiquette, trésorier de la Fédération du commerce de la CSN.

Le syndicat représente environ 1000 employés des hôtels Hilton, Delta, Clarion, PUR et du Manoir du Lac Delage, dans la région de Québec. Il s'agit de cuisiniers, de serveurs, de préposés aux chambres et de réceptionnistes entre autres.

Le coeur du litige porte sur les salaires, les régimes de retraite et la protection des emplois. Le syndicat réclame une augmentation de salaire de 3 % par année. Les salariés touchent en moyenne entre 15 $ et 20 $ de l'heure.

Les syndicats ont en leur possession un mandat de grève de 48 heures au total. Une journée de débrayage est prévue le 9 septembre.

Les 35 syndicats de la CSN dans le secteur de l'hôtellerie négocient de façon coordonnée. Des ententes sont survenues au cours des dernières semaines à l'hôtel Château Cartier de Gatineau et à l'hôtel Quality de Sherbrooke. Les représentants syndicaux souhaiteraient une plate-forme semblable pour l'ensemble de leurs membres.