NOUVELLES
02/08/2012 06:12 EDT | Actualisé 02/10/2012 05:12 EDT

Pauline Marois «n'a pas l'intention» d'augmenter les tarifs de garde à 7 $

PC

MONTRÉAL - Le Parti québécois «n'a pas l'intention» d'augmenter les tarifs de garde à 7 $ par jour, a assuré jeudi la chef Pauline Marois.

Questionnée par les journalistes sur un possible gel des tarifs pour la durée du mandat d'un éventuel gouvernement péquiste, Mme Marois est demeurée prudente, laissant toutes les portes ouvertes.

En conférence de presse à Montréal, Mme Marois a déclaré que si son parti prenait un engagement de cet ordre-là, il allait le tenir, le temps de son mandat, tout en précisant qu'elle avait l'intention d'y revenir.

Aux côtés de l'ex-présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Diane de Courcy, candidate dans Crémazie, Mme Marois a par ailleurs promis de mener une «guerre personnelle» contre le décrochage scolaire.

Pour lutter contre l'abandon des élèves, un gouvernement dirigé par Pauline Marois étudierait la possibilité d'implanter la maternelle à 4 ans dans les milieux défavorisés.

Plus les jeunes sont pris en charge rapidement, plus les chances de capter leur intérêt pour les études augmentent, croient la leader souverainiste et sa candidate.

La maternelle serait offerte sur une base volontaire et le PQ évalue le coût de la mesure à une dizaine de millions $.

Mme Marois s'est également engagée à embaucher 600 professionnels supplémentaires d'ici 2015 dans le secteur de l'enseignement, une promesse dont le coût est évalué à 37 millions $.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoPortraits des chefs Voyez les images
Galerie photoLes élections: ça commence! Voyez les images
Galerie photoLes chefs en campagne Voyez les images
Galerie photoPhotos humoristiques des chefs Voyez les images
Galerie photoLes réactions Twitter à la candidature de Léo Bureau-Blouin Voyez les images