NOUVELLES
23/07/2012 06:32 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

La SSJB remettra à Marcel masse la médaille Bene Merenti de Patria

MONTRÉAL - La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal honorera l'ancien ministre Marcel Masse pour l'ensemble de ses accomplissements et des services qu'il a rendus au Québec.

Elle lui remettra mardi la médaille Bene Merenti de Patria à l'occasion du 45e anniversaire du discours prononcé par le président français Charles de Gaulle à Montréal. La cérémonie aura lieu à la Maison Ludger-Duvernay à Montréal, en présence de M. Masse et des historiens Denis Vaugeois et Robert Comeau.

Marcel Masse fut présent aux côtés du général de Gaulle tout au long de son séjour en 1967, à titre de ministre de l'Éducation et de ministre délégué auprès des chefs d'État.

Né à Saint-Jean-de-Matha en 1936, Marcel Masse a servi tant sur la scène politique fédérale que québécoise.

Il a d'abord été élu comme député de l'Union nationale en 1966, occupant les postes de ministre d'État à l'Éducation, à la Fonction publique et à l'Office de développement de l'Est-du-Québec. Il a ensuite été ministre des Affaires intergouvernementales, avant de siéger comme député indépendant de 1970 à 1973.

On le retrouva ensuite sur la scène fédérale, de 1984 à 1993. Élu sous la bannière du parti progressiste-conservateur, il a occupé plusieurs postes dont celui de ministre des Communications. Marcel Masse a décidé de ne pas se représenter aux élections de 1993, à la suite de l'échec de l'accord du lac Meech.

En 1995, il fut vice-président de la Commission nationale sur l'avenir du Québec et président du comité régional de Montréal pour le OUI lors de la campagne référendaire. La même année, il fut nommé à la tête de l'Office québécois de la langue française, avant de devenir délégué du Québec en France de 1996 à 1997. Entre 1997 et 2000, il fut président de la commission des biens culturels du Québec.

-