NOUVELLES
23/07/2012 03:42 EDT | Actualisé 21/09/2012 05:12 EDT

Irak: les attentats font au moins 37 morts et 74 blessés (autorités)

Une série d'attentats dans une dizaine de villes, dont Bagdad, a fait au moins 37 morts en Irak lundi, selon un bilan communiqué par des sources sécuritaires et médicales.

Au total, neuf attaques, survenues à Bagdad et au nord de la capitale irakienne, ont fait 74 blessés. De nombreux policiers et soldats figurent parmi les victimes de cette série d'attentats, qui intervient en tout début du mois du ramadan.

L'attaque la plus sanglante s'est produite à Taji, à 25 km au nord de Bagdad. Une série d'explosions a fait au moins 18 morts et 29 blessés, selon deux sources médicales.

A environ 5h00 (2h00 GMT), des hommes armés ont fait irruption dans une base militaire près de la ville de Doulouiya, à 90 km au nord de la capitale. Un médecin de l'hôpital de Balad, proche de la base, a indiqué que sept soldats ont péri et deux autres ont été blessés. Un lieutenant de l'armée a pour sa part avancé le chiffre de 15 morts et de quatre blessés.

Les violences ont également touché les villes de Saadiyah, Khan Beni Saad, Kirkouk, Touz Khourmatou et Dibis, toutes situées au nord de Bagdad.

A Kirkouk, capitale de la province du même nom, Touz Khourmatou et Dibis, au moins sept personnes sont mortes et 29 autres ont été blessées dans une série d'explosions.

Des points de contrôle de l'armée et de la police, érigés à Saadiyah et Khan Beni Saad, dans la province de Diyala, nord-est de Bagdad, ont été pris pour cible par des hommes armés, tuant deux soldats et un policier. Quatre membres des forces de sécurité ont également été blessés.

Deux personnes sont mortes lors de l'explosion d'une voiture piégée dans le quartier de Husseiniyah, au nord de Bagdad, selon des responsables des forces de sécurité et des médecins. Dix personnes ont été blessées.

La veille, au moins 17 personnes avaient péri lors d'une série d'attentats. Près de 100 personnes avaient été blessées.

La vague d'attentats de lundi matin n'a pas été revendiquée, mais Al-Qaïda en Irak vient d'annoncer son intention d'intensifier son combat.

bur-psr/gde/hj