NOUVELLES
22/07/2012 10:32 EDT | Actualisé 21/09/2012 05:12 EDT

JO de Londres: Netanyahu "vigilant" face au risque d'attentats

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est dit "vigilant" dimanche face aux risques d'attentats lors des jeux Olympiques de Londres, tout en se refusant à préciser une éventuelle menace spécifique.

Lors d'un entretien accordé à l'émission "Face the Nation" sur la chaîne de télévision américaine CBS, M. Netanyahu a été interrogé sur les informations de l'hebdomadaire britannique Sunday Times selon lesquelles les services de renseignement israéliens auraient envoyé une équipe en Europe sur la piste d'auteurs potentiels d'attentats aux JO de Londres.

M. Netanyahu a accusé l'Iran et le Hezbollah d'être à l'origine depuis environ deux ans d'une campagne d'attentats visant Israël, notamment l'attentat de mercredi en Bulgarie qui a tué cinq touristes israéliens.

"Nous sommes vigilants quant à la possibilité qu'ils commettent des attentats ailleurs mais je ne peux entrer dans les détails. Nous donnons des détails spécifiques à ceux qui ont besoin d'en avoir", a déclaré le chef du gouvernement israélien.

"Je ne peux confirmer aucune information que nous ayons sur les jeux Olympiques. Nous savons que l'Iran et le Hezbollah ont mené des attentats. Nous sommes toujours vigilants mais je ne peux donner aucun détail", a-t-il répété.

Auparavant, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, avait indiqué dans un communiqué qu'il n'existait pas de "menace concrète" d'attentat aux JO de Londres, qui débutent le 27 juillet.

Selon le Sunday Times, les services des renseignement britanniques et israéliens auraient réévalué la menace contre la délégation olympique israélienne après l'attentat de Bourgas, en Bulgarie.

Le service israélien de sécurité intérieure, le Shin Bet, a envoyé des agents pour protéger la délégation olympique et le Mossad, service de renseignement israélien, a dépêché une équipe, sous le nom de code "Bayonnette", à la recherche d'un groupe soupçonné de travailler en liaison avec l'Iran et le Hezbollah, rapporte le journal britannique.

L'attentat de Bourgas a éveillé la crainte d'une attaque anti-israélienne aux JO, 40 ans après l'enlèvement par un commando palestinien de la délégation israélienne aux Jeux de Munich, au cours duquel 11 otages israéliens, cinq ravisseurs palestiniens et un policier allemand avaient été tués.

A propos de l'attentat en Bulgarie, M. Netanyahu, interrogé sur la chaîne concurrente Fox, a assuré savoir "avec une absolue certitude et sans l'ombre d'un doute qu'il s'agissait d'une opération du Hezbollah", le mouvement chiite libanais inféodé à l'Iran.

"Nous savons qui c'est. Nous savons que c'est le Hezbollah", a déclaré le Premier ministre israélien, répétant une accusation qu'il avait déjà proférée dès le lendemain de l'explosion de l'autocar de touristes israéliens en Bulgarie.

M. Netanyahu a expliqué qu'un homme arrêté à Chypre le 7 juillet avait avoué avoir préparé pour le compte du Hezbollah un attentat contre des touristes israéliens dans l'île méditerranéenne.

"Il s'agissait du même modus operandi", a souligné M. Netanyahu, assurant détenir des informations "très solides".

bar/sam