NOUVELLES
22/07/2012 09:15 EDT | Actualisé 21/09/2012 05:12 EDT

Afghanistan: quatre civils et cinq soldats de l'OTAN tués dans des bombardements

KABOUL - Plusieurs centaines d'obus et de roquettes ont été tirés ce week-end sur le territoire afghan depuis le Pakistan voisin, tuant quatre civils dans les régions frontalières de l'est du pays, a-t-on appris dimanche auprès de responsables afghans.

De son côté, l'Alliance atlantique a annoncé la mort de cinq soldats de la force de l'OTAN en Afghanistan, tous tués ce week-end par des bombes placées sur le bord de la route. L'un deux a péri samedi dans l'est de l'Afghanistan. Les quatre autres ont été tués dimanche, deux dans l'est du pays et deux autres dans le Sud. Les nationalités des militaires n'ont pas été communiquées.

Ces décès portent à 32 le nombre de soldats de l'OTAN tués en juillet dans le pays. Depuis le début de l'année, 247 militaires de la force internationale ont trouvé la mort en Afghanistan.

Par ailleurs, un porte-parole de la province de Wardak dans l'est du pays a rapporté que des insurgés avaient enlevé cinq Afghans qui travaillaient sur une base commune des forces afghanes et de l'OTAN et les avaient tués. Leurs corps ont été découverts tôt dimanche matin, selon Shahidullah Shahid.

Samedi, près de 400 obus et roquettes sont tombés près de la frontière pakistanaise, faisant au moins quatre morts dans le district de Dangam, selon le chef de la police de la province de Kunar, le général Ewaz Mohammad Naziri.

Le gouvernement afghan n'a pas ouvertement imputé à l'armée pakistanaise ce barrage d'artillerie, qui aurait touché des districts des provinces de Kunar et du Nouristan, considérés comme des foyers de l'insurrection. Des militants proches des talibans afghans et pakistanais mènent régulièrement des attaques de chaque côté de la frontière montagneuse. Le Pakistan a accusé les forces afghanes et de l'OTAN de ne pas intervenir suffisamment pour faire cesser ces attaques.