NOUVELLES
21/07/2012 12:57 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Côte d'Ivoire: Bruxelles déplore l'absence d'autorité de l'Etat dans l'Ouest

La chef de la diplomatie européenne a déploré samedi l'attaque meurtrière menée la veille contre un camp de déplacés dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire qu'elle a imputée à "l'insuffisance de la présence de l'Etat" dans cette région.

"La Haute représentante (Catherine Ashton) déplore l'attaque dans le camp de déplacés de Nahibly et demande au gouvernement de Côte d'Ivoire d'ouvrir une enquête et poursuivre les responsables", ont annoncé ses services.

La mort de quatre personnes, tuées apparemment par des braqueurs dans un quartier de la ville de Duékoué, a déclenché vendredi une expédition punitive contre le camp de déplacés voisin. Sept à neuf déplacés ont été tués, le camp a été incendié et les Casques bleus chargés de le garder sont restés impuissants.

"Cette dernière tragédie illustre l'instabilité chronique qui prévaut à l'ouest de la Côte d'Ivoire où les tensions intercommunautaires, l'insuffisance de la présence de l'Etat et l'impunité qui a prévalu jusqu'à présent alimentent un cycle interminable de représailles et vengeances", a commenté Mme Ashton.

csg/jlb