NOUVELLES
20/07/2012 10:27 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Tour de France - Les quatre piliers de Sky

Quatre hommes ont joué un rôle prépondérant dans la progression de l'équipe Sky et de son leader Bradley Wiggins, qui se dirigent vers la première victoire britannique dans le Tour de France.

. DAVE BRAILSFORD: LE CONCEPTEUR

Le directeur de la performance de British Cycling (BC, la Fédération britannique de cyclisme) est à l'origine de la création de la formation Sky fin 2009 après avoir mené la sélection britannique sur piste au triomphe aux JO de Pékin. Celui qui avait affirmé au lancement de l'équipe qu'il souhaitait voir un coureur Britannique gagner le Tour dans les cinq ans est en passe de réussir son pari.

Depuis 2009, le Gallois de 48 ans est au coeur de toutes les décisions, sur le recrutement des coureurs comme de l'encadrement.

"Comme je l'avais fait avec l'équipe britannique, j'ai voulu embaucher de bons entraîneurs et des scientifiques du sport, explique-t-il. La base de la performance, c'est le coaching. Et pour un bon coaching, il faut quelqu'un qui puisse répondre aux questions: un scientifique trouve les réponses aux questions des entraîneurs qui ensuite travaillent avec l'athlète."

. SHANE SUTTON: LE MENTOR

"Bradley a une grande confiance en lui, c'est son mentor", explique Brailsford. L'Australien de 55 ans est l'un de ceux qui a convaincu Bradley Wiggins de tirer le maximum de son potentiel.

Lui-même ancien coureur (entre 1982 et 1995), il a participé au Tour de France dans la seule équipe britannique à avoir disputé la course avant Sky (ANC Halfords). Reconverti comme entraîneur, arrivé chez Sky en 2010, il est également en charge de la coordination des entraîneurs de BC. Avec Brailsford, il a été un des grands artisans de la razzia britannique à Pékin.

. TIM KERRISON: L'INNOVATEUR

Cet Australien connaissait très peu le cyclisme quand il a intégré l'encadrement de la formation britannique. Il avait accompli l'essentiel de sa carrière pour l'équipe d'Australie de natation, dont Ian Thorpe et Jodie Henry, puis l'équipe britannique de natation (2004-2008).

Passé également par la voile et l'aviron, il a radicalement changé l'entraînement de Sky en repensant la préparation physique et son articulation avec les programmes de courses.

"Il a apporté une attitude nouvelle, relève Brailsford. Quand on a des habitudes, on se dit: +On a toujours fait comme ça, c'est la seule façon+. Mais avec quelqu'un d'un autre sport, on se pose des questions. Par exemple: pourquoi dans tous les sports on fait de l'échauffement et un décrassage et pas dans le vélo ?".

Il a instauré une préparation inédite dans le cyclisme sur route, basée sur une batterie de données scientifiques et tenue sur l'ensemble de l'année (sans trêve hivernale) avec notamment des stages particulièrement redoutés sur les pentes du volcan Teide, aux Canaries.

. SEAN YATES: LE TACTICIEN

"Sean a plus d'expérience dans ce sport que n'importe qui dans l'équipe. Il a fait une vingtaine de Grands Tours. Et cette expérience ne s'apprend pas dans les livres", souligne Brailsford.

Ancien coureur dans les années 1980-1990, porteur du maillot jaune (une journée en 1994), il a ensuite fait ses armes de directeur sportif dans la CSC, puis à partir de 2005 aux côtés de Johan Bruynel chez Discovery Channel (victoires d'Armstrong 2005 et Contador 2007) et Astana (Contador 2009), avant de devenir numéro un chez Sky en 2010. Son passé d'équipier (12 participations au Tour de France entre 1984 et 1995) fait également de lui un fin connaisseur de la gestion des hommes et de la stratégie qui a mené la formation britannique au succès.

"Il est calme, rassurant pour tout le monde, surtout en course. Il connaît toutes les routes de France par coeur !", s'exclame Brailsford. "Sa capacité à se rappeler de tous les cols est incroyable. Et en course, c'est très important !"

sva/jm/bvo