NOUVELLES
20/07/2012 02:52 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

L'Irak pas en mesure d'accueillir les réfugiés syriens (gouvernement)

Le porte-parole du gouvernement irakien a annoncé vendredi que son pays n'était pas en mesure d'accueillir les réfugiés syriens fuyant les violences dans leur pays, en raison de la situation sécuritaire toujours précaire en Irak.

"Nous n'avons pas les moyens de venir en aide aux réfugiés en raison de la situation sécuritaire" en Irak, a expliqué Ali Dabbagh dans un entretien accordé à la chaîne de télévision publique Iraqiya.

Il a notamment souligné que la zone frontalière se trouvant en plein désert, il était difficile d'y accueillir un important afflux de réfugiés.

"Nous ne sommes pas comme la Jordanie ou la Turquie. Dans leurs zones frontalières, ils ont les moyens de leur venir en aide", a-t-il indiqué.

"Nous sommes navrés (...) Nous aurions souhaité aider nos frères syriens réfugiés", a-t-il encore dit.

Face aux intenses combats dont leur pays est le théâtre, entre l'armée fidèle au président Bachar al-Assad et les insurgés, les Syriens ont fui par milliers vers les pays limitrophes.

Selon le Comité international de la Croix-Rouge, "plus de 18.000 personnes" ont fui notamment vers le Liban ces deux derniers jours. Le Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU a dit pour sa part qu'ils étaient entre 8.500 et 30.000 à avoir traversé cette frontière durant cette période.

Dans le même temps, Ali Dabbagh a annoncé qu'un millier d'Irakiens qui résidaient en Syrie avaient pu rentrer en Irak par avion.

Mais ils sont encore 1.500 à attendre un vol à l'aéroport de Damas. Selon lui, les voyages terrestres "ne sont pas sûrs".

Jeudi, il avait estimé entre 100.000 et 200.000 le nombre d'Irakiens toujours en Syrie.

psr/gde/vl