NOUVELLES
20/07/2012 05:53 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Le CRTC rend une décision en faveur d'un modèle de télévision plus flexible

TORONTO - Les téléspectateurs canadiens contrariés de payer pour des chaînes de télévision qu'ils ne veulent pas peuvent maintenant s'attendre à des forfaits plus flexibles, à la lumière d'une nouvelle décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Le CRTC a appuyé des propositions faites par Bell Media et Telus en faveur de l'adoption d'un modèle de télévision plus flexible.

Denis Carmel, porte-parole de l'organisme fédéral, a indiqué que si les chaînes pourraient coûter plus cher sur une base individuelle dans le cadre du nouveau système, les consommateurs pourraient aussi voir leurs factures diminuer parce qu'ils paieront pour moins de chaînes.

Le CRTC ne pouvait pas donner de détails sur les termes de l'entente, qui est confidentielle.

La décision rendue par l'organisme reflète un marché qui évolue vers des forfaits plus flexibles, a indiqué M. Carmel, ajoutant que les consommateurs ne devront payer que pour ce qu'ils veulent.

Kevin Crull, président de Bell Media, a qualifié de victoire pour les consommateurs la décision du CRTC.

Telus a de côté affirmé que la décision «reconnaît l'importance de la préférence des consommateurs en programmation télévisuelle».

Elle fait en sorte que les Canadiens ne puissent pas être contraints de s'abonner à un service d'une compagnie afin de continuer d'avoir accès à leur contenu préféré, a ajouté l'entreprise dans un communiqué.

Cette décision favorise une concurrence saine et juste entre les fournisseurs de services pour le bien des consommateurs, a enfin indiqué Telus.