NOUVELLES
20/07/2012 12:57 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

L'attentat en Bulgarie porte la marque du Hezbollah, selon le Pentagone

L'attentat suicide en Bulgarie contre des touristes israéliens porte la marque du Hezbollah libanais, mais sans que l'on soit sûr de l'implication directe du mouvement chiite, a déclaré vendredi le porte-parole du Pentagone, George Little.

"L'attentat porte effectivement certaines marques du Hezbollah mais nous ne sommes pas en mesure de déterminer exactement qui en est l'auteur", a indiqué M. Little devant la presse.

"Ce sont les Bulgares qui mènent l'enquête", a-t-il précisé.

La bombe, qui a tué cinq touristes israéliens mercredi à Bourgas, une station balnéaire de la mer Noire, ainsi que leur chauffeur bulgare et l'auteur de l'attentat, est le plus meurtrier contre des Israéliens à l'étranger depuis 2004.

Israël a accusé le mouvement islamiste libanais et l'Iran, son principal soutien, d'être à l'origine de l'attentat.

Le président américain Barack Obama a condamné "un acte terroriste barbare" et offert la collaboration des Etats-Unis aux autorités bulgares.

"Nous travaillons avec nos partenaires pour examiner les faits et découvrir qui est responsable", avait auparavant indiqué le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

M. Carney avait cependant ajouté qu'il ne pouvait pas confirmer si le Hezbollah se cachait bel et bien derrière cet attentat.

Le New York Times a affirmé de son côté, en citant des responsables américains sous couvert de l'anonymat, que l'auteur de l'attentat suicide appartenait à une cellule du Hezbollah et que l'attaque faisait partie d'une "guerre de l'ombre" plus large entre Israël et l'Iran.

Alors que la pression internationale est forte sur Téhéran au sujet de son programme nucléaire controversé, des experts pensent que l'attentat en Bulgarie pourrait être des représailles aux assassinats de scientifiques iraniens que l'Iran met sur le compte des services de renseignement israéliens.

Israël n'a jamais confirmé, ni infirmé une éventuelle implication.

ddl/sam-bar/nr