NOUVELLES
20/07/2012 09:53 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Fusillade au Colorado: Obama va s'exprimer, écourte sa tournée en Floride

Le président Barack Obama va écourter sa tournée électorale et rentrer à Washington en raison de la fusillade meurtrière au Colorado (ouest) après s'être exprimé à ce sujet depuis la Floride (sud-est) à 15H20 GMT, a indiqué vendredi son comité de campagne.

"Le président Obama va s'exprimer sur la tragédie à Aurora au Colorado lors d'un discours à Fort Myers en Floride ce matin. Il rentrera ensuite à la Maison Blanche. Etant donné la tragédie au Colorado, l'étape (dans la région d'Orlando) est annulée", a précisé l'équipe démocrate dans un communiqué.

M. Obama est arrivé vendredi matin à Fort Myers, où son programme quotidien prévoyait initialement une réunion électorale à partir de 11H20 locales. Cet événement aura lieu mais sera "abrégé" et consacré à la fusillade, selon une porte-parole du comité de campagne du président sortant, Jennifer Psaki.

Plus tôt vendredi, la Maison Blanche avait fait savoir que M. Obama avait été informé à l'aube de cette fusillade depuis la Floride, un Etat clé où il effectuait une tournée de deux jours, à trois mois et demi de la présidentielle. Le président a passé la nuit à Palm Beach, sur la côte Atlantique.

Dans un communiqué diffusé peu après, M. Obama a affirmé que son épouse Michelle et lui-même étaient "choqués et attristés par la fusillade atroce et tragique au Colorado" et promis que son gouvernement ferait "tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir les habitants d'Aurora en ce moment extraordinairement difficile".

"Nous nous engageons à ce que tout responsable rende des comptes devant la justice, à assurer la sécurité de nos compatriotes et à prendre soin des blessés", a ajouté le président.

"Comme nous le faisons lorsque nous nous retrouvons face à des moments sombres et difficiles, nous devons nous rassembler, comme une grande famille américaine. Nous devons tous penser aux habitants d'Aurora et prier pour eux, alors qu'ils doivent affronter la perte de parents, d'amis et de voisins, et nous devons être solidaires d'eux dans les heures et jours difficiles à venir", a-t-il conclu.

M. Obama devait initialement participer à des réunions électorales à Orlando vendredi après-midi. Mme Psaki a indiqué que les interventions de la Première dame Michelle Obama et du vice-président Joe Biden, prévues vendredi dans le cadre de la campagne présidentielle démocrate, respectivement en Virginie (est) et à Houston (Texas, sud), avaient été annulées.

Selon le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, l'exécutif américain estime que la fusillade n'est a priori pas liée au terrorisme international.

Interrogé par des journalistes à bord de l'avion présidentiel Air Force One sur le contrôle de la circulation des armes aux Etats-Unis, où le droit de s'armer est protégé par le deuxième amendement de la constitution, M. Carney a répété la position déjà énoncée par M. Obama dans le passé.

"Le président croit que nous devons prendre des mesures de bon sens qui protègent les droits des Américains au terme du deuxième amendement, tout en faisant en sorte que ceux qui ne devraient pas posséder d'armes selon les lois en vigueur n'en obtiennent pas", a-t-il dit.

Au moins 12 personnes ont été tuées et une quarantaine blessées dans cette fusillade qui s'est produite dans un cinéma d'Aurora près de Denver dans la nuit de jeudi à vendredi, selon un nouveau bilan révisé à la baisse. Un suspect de 24 ans a été appréhendé.

tq/sam