NOUVELLES
19/07/2012 12:53 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

Syrie: le veto à l'ONU sonne le glas de la mission Annan (Maison Blanche)

La Maison Blanche a qualifié jeudi d'"extrêmement regrettable" le veto opposé par la Russie et la Chine à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie et estimé qu'il sonnait le glas de la mission dirigée par l'émissaire Kofi Annan dans ce pays.

Affirmant que soutenir le régime de Bachar al-Assad constituait une "erreur", le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney, a déclaré que "l'échec" du Conseil de sécurité dans ce dossier signifiait que la mission Annan "ne peut pas se poursuivre".

"Les Etats-Unis ne soutiennent pas l'idée d'envoyer des employés de l'ONU sans armes en Syrie pour essayer d'observer les violences dues au régime Assad, quand il n'existe pas de dispositif (...) pour que le régime subisse les conséquences d'avoir manqué à ses obligations" prévues par le plan Annan, a ajouté M. Carney.

Quant au veto de Moscou et Pékin, il s'agit d'une "décision extrêmement regrettable qui aura, à mon avis, des répercussions à long terme pour les pays qui ont opposé leur veto à la résolution, sur la façon dont ils sont considérés par les Syriens", a encore dit le porte-parole lors d'un point de presse dans l'avion présidentiel Air Force One qui transportait M. Obama de Washington en Floride (sud-est).

Pour M. Carney, "il ne fait aucun doute que l'avenir de la Syrie se fera sans Bachar al-Assad. Ses jours au pouvoir sont comptés. Soutenir ce régime au moment où il touche à sa fin représente une erreur".

tq/bdx