NOUVELLES
19/07/2012 12:15 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

Assassinat de Rafic Hariri: le procès par contumace débutera le 25 mars

LEIDSCHENDAM, Pays-Bas - Le procès par contumace de quatre membres du Hezbollah accusés d'avoir participé à l'assassinat de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri débutera le 25 mars, a annoncé le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) jeudi.

Le procès aura lieu à Leidschendam, aux Pays-Bas, où siège le TSL.

Quatre membres du mouvement chiite libanais ont été inculpés dans le cadre de l'enquête sur l'attentat au camion piégé du 14 février 2005 à Beyrouth, qui a coûté la vie à Rafic Hariri et à 22 autres personnes. Le Hezbollah a toujours nié toute implication dans cette attaque et refuse de livrer les suspects.

L'annonce de ce procès va ouvrir la voie à un événement inhabituel pour la justice internationale: une audience sans suspect. Le TSL est le seul tribunal international à autoriser les procès par contumace. Mais le tribunal a précisé que tout nouveau développement, notamment l'arrestation éventuelle des suspects, pourrait retarder la date du procès.

Il s'agit d'une «date provisoire décidée par le juge Daniel Fransen», a commenté le porte-parole du TSL, Marten Youssef. «C'est une importante étape judiciaire sur la voie d'un procès, a-t-il ajouté.

Parmi les quatre suspects figure notamment Mustafa Badreddine, commandant du Hezbollah qui est également soupçonné d'avoir fabriqué la bombe utilisée en 1983 contre une caserne des marines américains à Beyrouth, un attentat qui a fait 241 morts.