NOUVELLES
17/07/2012 11:15 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Yémen: un soldat amputé de doigts de la main par des hommes armés

Des hommes armés ont enlevé un soldat qu'ils ont ensuite abandonné après l'avoir amputé de trois doigts dans le sud du Yémen, où les autorités pourchassent les membres d'Al-Qaïda, a annoncé mardi le ministère de la Défense sur son site internet 26sep.net.

Le soldat, Mohamed al-Jaradi, a été enlevé lundi soir dans le centre de Daleh, chef-lieu de la province du même nom, par des hommes armés qui l'ont conduit dans un village de la province où il a été retrouvé amputé de trois doigts d'une main, a ajouté le ministère sans donner plus de précisions.

Des militants d'Al-Qaïda, qui affirment appliquer les préceptes de la loi islamique dans sa version la plus rigoriste, avaient fait subir ces derniers mois des châtiments corporels, dont l'amputation d'une main, à plusieurs personnes dans le Sud.

En outre, des inconnus ont attaqué aux obus mardi le commissariat de police à Daleh où les tribunaux ont dû fermer ces derniers jours en raison d'une multiplication des attaques armées, a indiqué le ministère en citant un responsable local.

De même source, on précise que les autorités tentent d'empêcher un regroupement des insurgés d'Al-Qaïda à Daleh, après qu'ils eurent été chassés à la mi-juin par l'armée de la province voisine d'Abyane, où ils avaient contrôlé plusieurs localités pendant un an.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh en 2011, pour renforcer son emprise dans le sud et l'est du Yémen. Il avait alors pu prendre le contrôle de la majeure partie de la province d'Abyane.

Mais le 12 mai, l'armée avait lancé une offensive pour reprendre la province. Aidés de miliciens, elle est parvenue à réoccuper la plupart des zones perdues.

bur/tm/vl