Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tour de France - Nibali: "Je ne veux pas me contenter de ma place"

L'Italien Vincenzo Nibali, combatif, a déclaré ne pas se satisfaire de sa troisième place dans le Tour de France, à cinq jours de l'arrivée à Paris.

"Jusqu'à présent, c'est un très bon Tour mais je ne veux pas m'en contenter. Ma troisième place est sûrement importante mais si j'ai la possibilité de faire mieux, j'ai bien bien l'intention de la saisir", a déclaré le chef de file de l'équipe Liquigas, mardi, lors de la seconde journée de repos.

"Il y a encore le terrain pour passer à l'attaque", a ajouté le Sicilien. "Les deux prochaines étapes seront décisives. Je ne les connais pas parfaitement mais (Ivan) Basso est un guide parfait".

Nibali a évoqué l'arrivée mercredi à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne, sud-ouest), au pied de la descente, un exercice qui est son point fort, et plus encore l'étape du lendemain qui arrive à Peyragudes (Hautes-Pyrénées et Haute-Garonne) après l'ascension du Port de Balès et Peyresourde.

"C'est un parcours qui se prête aux attaques", a estimé l'Italien de 27 ans. "Wiggins et Froome ont montré jour après jour qu'ils étaient les patrons de la course. Mais l'imprévisible peut se produire. Je m'attends à ce que Van den Broeck soit offensif, comme Evans ou d'autres. Ensemble, nous pouvons essayer de mettre à mal la position des Sky. Et puis, que fera Froome, qui est le plus fort dans les montées, dans le cas où nous réussirions à mettre Wiggins en difficulté ?"

"Pour conquérir le maillot jaune", a conclu Nibali, "il me faudrait réussir un exploit historique. Mais, dans les prochains jours, je regarderai qui est devant moi et aussi qui est derrière. Mon avantage sur Evans n'est pas rassurant bien que je pense que, dans le dernier contre-la-montre (samedi), il soit plus important d'avoir encore des forces que d'être un spécialiste".

jm/eb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.