Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les rebelles disent avoir lancé la bataille de "libération" de Damas

Les rebelles syriens qui combattent les troupes du régime à Damas ont affirmé mardi à l'AFP que la "bataille pour la libération" de la capitale avait commencé et qu'elle ne prendrait fin qu'après la conquête de la ville.

"La bataille pour la libération de Damas a commencé et les combats ne cesseront pas dans la capitale. Nous allons vers la victoire", a affirmé le colonel Kassem Saadeddine, porte-parole de l'Armée syrienne libre (ASL) en Syrie contacté via Skype par l'AFP.

"Nous avons transféré la bataille de la province à la capitale. Nous avons un plan clair pour contrôler tout Damas. Nous disposons d'armes légères mais elles sont suffisantes", a-t-il ajouté. "Attendez-vous à des surprises", a-t-il avertit sans élaborer.

L'ASL, composée de déserteurs et de civils armés, dispose d'armes légères face à la puissance de feu de l'armée régulière.

Depuis dimanche soir, les combats dans la capitale, qualifiés par l'opposition de "tournant" dans la révolte lancée il y a 16 mois contre le régime du président Bachar al-Assad, se déroulent dans plusieurs quartiers, notamment à Midane, proche du centre-ville.

Des hélicoptères sont entrés mardi pour la première fois en action, mitraillant des quartiers hostiles au régime.

jad-ram/cnp

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.