Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Explosion à Jos dans le centre du Nigeria : un mort

Une explosion, apparemment celle d'une bombe devant un bâtiment officiel, a ébranlé mardi la ville de Jos dans le centre du Nigeria - faisant un mort, selon une source militaire - mais des habitants ont parlé de tirs à l'arme lourde venant d'un seul tireur.

"Il y a eu une explosion ce matin (mardi) dans le quartier de Bukuru, dans le sud de Jos. L'intention était de faire sauter le Secrétariat du gouvernement local", a indiqué la porte-parole du gouverneur de l'Etat du Plateau, Pam Ayuba.

Un porte-parole de l'armée, Salihu Mustapha, et des habitants ont indiqué qu'un jeune avait été tué. "Quelqu'un a ouvert le feu sur des innocents", ajoutant que "l'une des balles a tué un enfant", selon ce militaire.

D'autres résidents cependant ont parlé de tirs à l'arme lourde venant d'un seul tireur.

Selon un habitant Murtala Abdullahi, l'agresseur a fait feu à l'arme lourde sur un bâtiment depuis une grande avenue et une école coranique du quartier de Bukuru, en face de l'immeuble du gouvernement, semblait être visée.

Il a déclaré qu'un étudiant avait trouvé la mort.

L'Etat du Plateau connait une forte tension entre les communautés chrétienne et musulmane, alimentées par des tensions religieuses et à propos de la terre. Elle vient de croître avec l'annonce d'opérations militaires pour arrêter des éleveurs musulmans accusés d'avoir tué une centaine de chrétiens ce mois-ci.

jota-abu-bs/aub/Jms

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.