NOUVELLES
17/07/2012 11:35 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Bernanke dit que l'économie s'affaiblit et fait une mise en garde au Congrès

WASHINGTON - Le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, a reconnu la perte de souffle de l'économie des États-Unis, mardi, et a dit être prêt à prendre d'autres mesures si la croissance ne retrouve pas d'élan, sans donner plus de détails.

Les investisseurs avaient espéré que M. Bernanke signale l'intention de la Fed de lancer une autre série de rachats de bons, afin de réduire les taux d'intérêt à long terme et encourager l'emprunt et les dépenses.

Le rapport de milieu d'année du président de la Fed au Congrès arrive alors que la croissance de l'emploi s'est affaissée, le secteur manufacturier s'est affaibli et les consommateurs ont coupé dans leurs dépenses.

M. Bernanke a reconnu l'existence de ces tendances. Il a noté que l'économie américaine, après avoir crû à un taux annuel de 2,5 pour cent dans la deuxième moitié de 2011, a ralenti à à peine 2 pour cent au cours des trois premiers mois de l'année et probablement à un taux plus bas encore durant la période d'avril à juin.

L'économie devrait continuer à croître de façon modérée, a-t-il affirmé. Mais il ajoute que la faible croissance ralentirait encore davantage si la crise de la dette en Europe s'aggrave ou si le Congrès n'agit pas en fonction d'une crise budgétaire imminente avant la fin de l'année.

Dans son énoncé au Congrès, il a souligné la mise en garde du Congressional Budget Office selon laquelle l'économie pourrait subir une faible récession l'année prochaine si le Congrès échoue à conclure une entente budgétaire qui éviterait des hausses d'impôt abruptes et des coupes de dépenses à grande échelle.