Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Angola: le FMI prévoit une forte reprise de la croissance pour 2012

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une forte reprise de l'économie angolaise en 2012, avec un taux de croissance du son produit intérieur brut (PIB) de 6,8%, contre 3,9% en 2011, en dépit de la récente chute du prix du pétrole, a-t-il indiqué mardi.

"Malgré des perspectives de croissance favorables, le pays reste vulnérable à un effondrement des revenus du pétrole, le déficit en terme d'infrastructures demeure important et la pauvreté est très répandue", a toutefois averti l'institution dans son rapport annuel sur l'économie angolaise.

Le FMI a aussi appelé à améliorer la gestion et la transparence des revenus issus du pétrole, demandant l'instauration de "règles claires pour l'accumulation et l'utilisation des ressources du Fonds pétrolier pour les infrastructures".

Selon lui, l'économie angolaise devrait également être soutenue par une hausse des dépenses dans les secteurs de l'énergie, des transports et des BTP.

Le Fonds a également relevé que la production agricole a été mise à mal par une période de sécheresse sévère ce qui a eu pour conséquence une hausse des prix alimentaires.

Prévoyant un taux de croissance du PIB de 5% en 2013, le FMI demande au gouvernement angolais de poursuivre ses efforts pour améliorer l'environnement entrepreneurial, la compétitivité et la diversification de l'économie.

em/liu/aub

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.