NOUVELLES
16/07/2012 12:38 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

USA: Feu vert au plan de sortie de faillite du groupe de presse Tribune

Le groupe de presse américain Tribune, propriétaire du Los Angeles Times et du Chicago Tribune, a vu son plan de sortie de faillite recevoir un feu vert préliminaire d'un juge américain.

Ce plan, qui pourrait encore être amendé avant d'être définitivement approuvé, prévoit qu'un consortium de fonds d'investissement et de banques basés à Los Angeles et New York reprenne le groupe, qui a déposé le bilan en décembre 2008.

Selon le Chicago Tribune, le plan définitif pourrait être approuvé dès cette semaine, mais certains créanciers pourraient faire appel, ce qui retarderait la réorganisation de ce qui fut l'un des groupes de médias américains les plus influents.

Les licences d'exploitation de radio et de télévision reviendraient aux nouveaux propriétaires, principalement les fonds Oaktree Capital Management et Angelo Gordon & Co. et la banque JPMorgan Chase.

La mise en vente de certains journaux, dont la valeur est estimée à 623 millions de dollars, serait envisagée.

La valeur des seules stations de télévision est évaluée à 2,9 milliards de dollars. En outre, le groupe a des participations évaluées à 2 milliards de dollars dans d'autres actifs comme la télévision Food Network et le site CareerBuilder.com, contrôlé par le propriétaire de USA Today, Gannett.

Un puissant promoteur immobilier de Chicago, Sam Zell, avait pris le contrôle du groupe en 2007 lors d'une opération reposant sur l'endettement (leveraged buy-out). Le groupe, croulant sous 13 milliards de dollars de dettes, avait déposé le bilan un an plus tard.

Très contesté en interne pour avoir imposé des dirigeants n'épousant pas la culture journalistique du groupe, M. Zell avait piloté en 2009 la vente du club de baseball des Chicago Cubs et de son stade mythique Wrigley Field, destinée à apporter des liquidités.

rl/chr/sl/bar