NOUVELLES
16/07/2012 10:35 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Un navire de forage de Shell inspecté après avoir frôlé les côtes en Alaska

Des plongeurs vont inspecter la coque d'un navire de forage de la compagnie pétrolière Shell qui après avoir rompu ses amarres s'est dangereusement rapproché de la côte en Alaska, manquant de peu de s'échouer, ont indiqué lundi les garde-côtes américains.

Le géant anglo-néerlandais a envoyé des plongeurs à Unalaska, ville située dans les îles Aléoutiennes, au large de l'Alaska, après l'incident survenu samedi. La catastrophe a été évitée de peu grâce aux remorqueurs qui sont parvenus à maîtriser le navire "Noble Discoverer" qui arrivait "extrêmement près" des côtes.

"L'équipage a immédiatement déployé plus d'ancres pour ralentir la dérive du bateau et a appelé des remorqueurs à l'aide", a expliqué à l'AFP Sara Francis, une porte-parole des garde-côtes.

"Les membres d'équipage à bord du Noble Discoverer ont affirmé s'être rapprochés extrêmement près de la terre mais n'ont pas ressenti de choc ou de vibration indiquant qu'il (le navire) s'échouait", a-t-elle poursuivi.

Dimanche, le bateau devait être ramené à quai tandis que les plongeurs déployés par Shell devaient arriver sur place dans les 24 heures.

Les garde-côtes américains devraient aussi inspecter le navire, lundi probablement, toujours selon la même source.

Aucun blessé, ni aucun signe de pollution n'étaient à constater après cet incident, qui intervient dans un contexte de haute surveillance après la terrible marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique causée par l'explosion de la plateforme de BP, Deepwater Horizon, qui avait fait onze morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans les eaux.

L'Alaska est en outre le lieu d'une des plus grosses marées noires de l'histoire survenue en 1989, lorsque le pétrolier américain Exxon Valdez s'était échoué, déversant quelque 40 millions de litres de pétrole dans la mer et polluant 1.300 kilomètres de côtes.

mt/sam/bar