NOUVELLES
16/07/2012 12:46 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Swaziland: la police disperse brutalement des étudiants, grève des transports

La police a dispersé brutalement lundi une manifestation de lycéens, alors que les chauffeurs de taxis collectifs et de bus ont rejoint une grève des fonctionnaires qui paralyse le petit royaume d'Afrique australe depuis plus d'un mois.

Un millier de lycéens selon les organisateurs, mais moins selon la police, étaient sur le point de se réunir, lorsqu'ils ont été battus avec des matraques et arrosé par des canons à eau dans la capitale Mbabane, a déclaré l'un deux à l'AFP Christopher Dlamini.

"Nous étions sur le point de nous réunir (...) pour délibérer sur la grève des enseignants lorsque les policiers se sont jetés sur nous pour nous disperser", a-t-il raconté. Les lycéens réclamaient des augmentations de salaire pour leurs enseignants.

La police a affirmé à l'AFP qu'elle n'avait pas utilisé de canons à eau, mais n'a pas démenti l'usage de matraques.

Les enseignants et les autres fonctionnaires sont en grève depuis la mi-juin. Ils réclament une augmentation de salaire de 4,5%.

Les manifestations se sont propagées à Manzini, centre commercial du Swaziland, où les taxis collectifs et les autobus sont rentrés au garage.

"Tout a commencé ce matin, quand un officier de police a donné au chauffeur d'un taxi collectif une amende de 4.000 rands (396 euros) pour n'avoir pas donné de billet aux passagers. Les opérateurs de transport ont immédiatement décidé de cesser le travail", a indiqué à l'AFP Mbale Dlamini, porte-parole du groupe civique Fondation pour la justice socio-économique.

Le Swaziland, dirigé par le roi Mswati III, monarque au train de vie dispendieux, est au bord de la faillite et ne se soumet pas aux conditions pour recevoir une aide internationale.

Le gouvernement a déjà drastiquement réduit les bourses des étudiants, les pensions des personnes âgées, et les hôpitaux ne reçoivent plus de médicaments dans ce pays où le taux de prévalence du sida est le plus élevé au monde.

Environ 60% de 1,1 million d'habitants vivent avec moins de 2 dollars par jour.

nm/jcm/liu/clr/sba