NOUVELLES
16/07/2012 09:53 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Ranocchia et Criscito sont entendus dans l'affaire des matchs truqués

ROME - Deux internationaux italiens, le défenseur de l'Inter de Milan Andrea Ranocchia et le défenseur du Zénith Saint-Pétersbourg Domenico Criscito, ont été entendus par la justice italienne dans l'affaire des matchs truqués.

Les deux joueurs sont suspectés d'avoir participé au scandale des matchs arrangés par des officines de paris, appelé par la presse italienne «Calcioscommesse».

Sorti après 50 minutes d'interrogatoire, Ranocchia, passé par Bari (2009-2010), a assuré à la presse: «Tout va bien.»

De son côté, Criscito, privé d'Euro 2012, a été entendu une demi-heure. En cause, notamment, le match de mai 2011 entre Genoa, auquel appartenait le latéral gauche, et la Lazio, remporté 4-2 par le club romain.

Antonio Conte, l'entraîneur champion d'Italie avec la Juventus Turin cette saison, a également été entendu pour avoir dirigé Sienne lors de la saison 2010-2011.

«Même aux moments les plus sombres et les plus compliqués de cette affaire, j'ai toujours eu confiance en ces enquêteurs, a assuré le technicien italien. Pendant mon entrevue, j'ai pu clarifier la situation point par point en disant la vérité. Je suis calme.»

Les procureurs des villes de Crémone, Bari et Naples ont découvert un réseau de matchs truqués s'étendant jusqu'en Asie et en Amérique du Sud. Une cinquantaine de personnes ont déjà été interpellées et interrogées.